Note

Dans cette pièce, les ornements se veulent davantage qu’un simple embellissement : ils deviennent des gestes indépendants, détachés de leur contexte d’origine. Chaque geste ressemble à une matière qui se dégrade en permanence, libérant chaleur et lumière. La pureté et la clarté des harmoniques naturelles évoquent l’image d’un éclair jaillissant dans un ciel sombre. Produits par la pression insistante de l’archet près du chevalet, les sons surchargés d’harmoniques créent un halos irisé. Dans la Perse ancienne, Āzar est la divinité du feu et du ciel.

Dans cette pièce, les ornements se veulent davantage qu’un simple embellissement : ils deviennent des gestes indépendants, détachés de leur contexte d’origine. Chaque geste ressemble à une matière qui se dégrade en permanence, libérant chaleur et lumière. La pureté et la clarté des harmoniques naturelles évoquent l’image d’un éclair jaillissant dans un ciel sombre. Produits par la pression insistante de l’archet près du chevalet, les sons surchargés d’harmoniques créent un halos irisé. Dans la Perse ancienne, Āzar est la divinité du feu et du ciel.

In this piece, the ornaments are intended to be more than a simple embellishment: they become independent gestures, detached from their original context. Each gesture resembles a material which is permanently degraded, releasing heat and light. The purity and clarity of natural harmonics evoke the image of lightning bursting into a dark sky. Produced by the insistent pressure of the bow near the bridge, the overloaded harmonic sounds create an iridescent halos. In ancient Persia, Āzar is the deity of fire and sky.

 

   File

Instrumentation
Violin

Duration 
9 minutes

Commissioned by 
ACIMC

Dedicated to 
Elise Douillez

Date and place of composition 
Fall 2014, Paris

Publisher

Impronta - Edition UG

Order the the score
Order the score
Order the CD
ACapella.png

 

   Gallery

 

 

   Video