top of page
Listen

Éclosion

Orchestre Philharmonique de Nice - Mario Caroli (fl.) - Maria Bastue (Conductor)2022
00:00 / 18:59
File

File

Concerto for Flute and Orchestra (3333 4331 T+2 pno hrp strs)

22' | 2022 | Commission of Opéra de Nice, with the support of Ministry of Culture (commande d'état)

SCORE PREVIEW

comp-9_edited_edited_edited.jpg
comp-9_edited_edited_edited.jpg

Instrumentation
3 flutes (3rd also piccolo) / 3 clarinets (3rd also bass clarinet) / 3 Oboes (3rd also English horn) / 3 bassons (3rd also contrabasson) / 4 horns / 3 troumpets / 3 trombones / 1 tuba / timpani (1) / percussion (2) / harp / piano / 14  violins I / 12 violin II / 10 violas / 8 violoncelli / 6 contrabasses

Duration
22'

Commissioned by 
Opéra de Nice, avec le soutien de ministère de la Culture-DRAC PACA (commande d'état)

Dedicated to 
Mario Caroli

Date and place of composition 
2022, Nice, Tehran

Premiere 
November 2022, Orchestre Philharmonique de Nice, Opéra de Nice, Mario Caroli (flute), Maria Badstue (cond.)


Publisher
Artchipel

Watch

Watch

Note

Note

Pour la célébration du printemps et de la liberté -

septembre 2022

La lumière s’étend sur les plaines du printemps
Dans le feuillage vert, un pointillisme d’ombres dorées
Les bourgeons tardent à s’épanouir
L’éveil s’engouffre dans l’automne
Au loin, les voix s’élèvent au rythme d’une justice tant attendue Éclosion

L’œuvre est une illustration musicale du langage imagé de Meng Haoran (689/691–740) et de Guillaume Apollinaire (1880–1918). Si dans l’imagination de Haoran la nature est considérée comme une source riche d’inspiration, Apollinaire, transcendé par l’imaginaire, n’hésite pas à redessiner la nature à sa façon. Ces deux poètes, de deux époques et de deux régions géographiques distantes partagent une longue frontière poétique qui inspire la conception de ce projet.

C’est en 2020 à Nice que je commence à composer cette œuvre, suite à la création de L’esquisse d’un printemps perdu composée l’année précédente pour l’orchestre philharmonique de Shanghai. Éclosion est aussi l’écho des événements sociaux et politiques actuellement témoignés lors de mon séjour en Iran.

Alireza Farhang Téhéran, octobre 2022

L’œuvre bénéficie d’une aide à l’écriture du ministère de la Culture-DRAC PACA

bottom of page