File

Instrumentation 
Harp, Piano 

Duration 
8' 

Commissioned by 
Ensemble Matka 

Dedicated to 
Layla Ramezan 

Date and place of composition 
Fall 2014, Paris 

Premiere 
•February, 2015, Pittsburgh, USA 
College of Fine Arts, Carnegie Mellon University 
•Aurélie Communal (harp), Layla Ramezan (piano) 

 

Note

Si le piano est un jeune instrument, créé début du XVIIIe siècle en Europe, avec un mécanisme de production de son assez élaboré, la harpe est considérée comme l’un de plus anciens instruments du monde, dont le mode de production de son reste assez primitif. Par ailleurs elle est pratiquée dans presque toutes les cultures musicales. 

Dans la combinaison des sonorités de la harpe et du piano, un effectif très peu exploité, la question d’équilibre se pose très vite : dans les deux instruments le son est produit par la vibration des cordes mais c’est surtout la manière d’exciter les cordes qui distingue le timbre de l’un de l’autre. Le son du piano est rond et puissant, tandis que le son de la harpe est bruité et fragile. 

L’idée de base de cette pièce est de créer un veritable dialogue où chaque instrument s’exprime en interaction avec l’autre. Certains modes de jeu permettent aux instruments de se rapprocher en produisant des sonorités semblable; comme pincer les cordes à l’intérieur du piano, les glissandi éoliens, étouffer les cordes, et les sons harmoniques, les sons zingués etc.

Quant au titre, Vangâh est la première division de la journée qui commence du levé du soleil, jusqu’à midi.

 

Gallery

 

 

   Video